Archives par mot-clé : base de donnée alimentaire

obésité-infantile

Obésité infantile: le S.O.S des enfants en détresse !

Si dans la société d’alors, être gros était synonyme de richesse, aujourd’hui les risques de l’excès de poids sur la santé n’est un secret pour personne. Quid de l’obésité infantile ? Un gros bébé ou un enfant grassouillet et joufflu, n’est-il pas mignon diriez-vous ? Pourtant, il s’agit d’un fléau que de nombreuses sociétés modernes tentent d’éradiquer.  Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité des enfants constitue l’un des plus grands défis pour la santé publique au 21e siècle. C’est un phénomène qui affecte particulièrement les pays à revenu faible et intermédiaire.

Selon les prédictions de l’OMS, au cours de la prochaine décennie plus de 42 millions d’enfants seraient en surpoids. Plus de 80% d’entre ces derniers vivraient dans les régions urbaines. L’obésité infantile est un sujet qui intéresse de nombreux chercheurs. Des récentes études ont démontré que les enfants obèses risquent de rester obèses même à l’âge adulte. Ils sont ainsi susceptibles d’être à un âge plus précoce, atteints de maladies non transmissibles telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires, pour n’en citer que celles-là.  Toutefois, le surpoids, l’obésité et les maladies qui y sont liées sont évitables. Comme pour toutes les maladies, il est toujours mieux de prévenir que de guérir.

obésité-infantileComment diagnostiquer l’obésité chez l’enfant ?

Pour déceler l’obésité chez l’adulte, l’indice de masse corporelle (IMC) est un outil très utile. Mais les choses ne sont pas aussi simples chez l’enfant. Pour faciliter le diagnostique, l’OMS recommande l’usage des courbes de corpulence. On s’en sert pour faire la comparaison de l’IMC d’un enfant avec celle d’un autre du même âge et du même sexe. Ainsi si la courbe est au-dessus de la courbe moyenne servie comme référence, l’enfant en question est en surpoids ou obèse. Pour un meilleur suivi médical, il convient de tenir à jour le carnet de santé de l’enfant. Si la courbe de corpulence de votre enfant grimpe en flèche, vous devez absolument consulter l’avis d’un médecin.

Selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), l’IMC est un bon reflet de l’adiposité. Il varie en fonction de l’âge. L’IMC augmente au cours de la première année de vie, diminue jusqu’à 6 ans puis augmente à nouveau. Ainsi, tracer la courbe de corpulence pour chaque enfant permet d’identifier précocement les enfants obèses ou à risque de le devenir. De ce fait, lorsque l’IMC est supérieur au 97e percentile*, l’enfant est obèse. Par ailleurs, toujours selon l’Inpes, plus le rebond d’adiposité est précoce plus le risque d’obésité est important.

enfants-bien-mangerCultiver des bonnes habitudes alimentaires

Les bonnes habitudes alimentaires doivent être inculquées dès le plus jeune âge. Il est du devoir des parents de veiller à ce que leurs enfants mangent varié, équilibré et en quantités raisonnables. Si on inculque les bonnes habitudes très tôt, bien manger serait tout à fait naturel pour l’enfant. Si votre enfant parvient à stabiliser son poids même en prenant plusieurs centimètres en grandissant, il a toutes les chances d’avoir un poids idéal.

Introduisez des aliments sains dans l’alimentation de votre enfant à partir de 6 mois. Selon des nutritionnistes, vous pouvez commencer par des purées de légumes frais tels que la carotte et la courgette. Il est aussi recommander de donner du jus de fruits frais à votre enfant. Comme dans tous les aspects de la vie, l’exemple vient d’en haut. Si vous avez de bonnes habitudes alimentaires, votre enfant aura moins de mal à vous imiter. N’hésitez pas à laisser aller votre créativité en jouant avec les saveurs et les couleurs. Il vous faut garder à l’esprit qu’un enfant n’a pas les mêmes besoins qu’un ado ou un adulte. Il est important de bien doser les quantités. Si cela ne vous dit rien, faites vous aider par un spécialiste ou cherchez l’aide des outils innovants qui peuvent facilement définir les portions.

* Percentile est une unité de mesure de la taille du fœtus. Les valeurs sont divisées en 99 parts égales entre la plus grande taille et la plus petite. Si les mesures sont situées entre le 3e et le 97e percentile, la croissance du fœtus est normale.

Mangez mieux avec Diet Sensor, l’application qui vous accompagne durant vos repas

En matière de santé, le smartphone est une mine d’information pour effectuer un suivi médical de son utilisateur. De nombreuses entreprises l’ont compris et mettent en ligne des applications de coaching pour vous aider à consommer mieux. C’est le cas de Diet Sensor, une application spécialement développée pour accompagner les utilisateurs obèses et diabétiques dans la vie quotidienne.

UNE APPLICATION POUR MANGER MIEUX

Suivre un régime alimentaire n’est pas simple, d’autant plus lorsqu’il est imposé pour des raisons médicales. Les créateurs de Diet Sensor l’ont bien compris puisqu’ils ont développé une application capable de vous accompagner dans toutes les étapes de votre régime : en aidant les personnes en surpoids et/ou souffrant de maladies chroniques à contrôler leur alimentation, elle les aide à protéger leur santé. L’application vous propose un programme nutrition gratuit. Il s’agit d’une application mobile pour diabétique. Un outil qui facilite la prise en charge de la maladie. Si vous souhaitez perdre du poids, cette application perte de poids en francais et en anglais est celle qu’il vous faut.

Lire la suite de l’article >