Pour atteindre vos objectifs de perte de poids, développer votre masse musculaire, manger équilibré ou même gérer un diabète insulino-dépendant ou votre cholestérol, téléchargez notre app gratuitement

appstore-sgoogleplay-s

La vérité sur les suppléments de protéines : favorisent-ils le renforcement musculaire ou la prise de graisse ?

Les boissons protéinées ainsi que d’autres suppléments protéiques sont devenus très populaires ces temps-ci. Ils sont vendus dans les centres de fitness, les boutiques de produits diététiques, les épiceries, les pharmacies et en ligne. Il est assez courant de consommer une boisson protéinée à la gym ou à la maison après une séance d’entraînement. Les suppléments protéiques promettent d’optimiser la construction musculaire, ce qui cadre parfaitement avec le principe selon lequel la musculation dégrade les muscles et les protéines sont nécessaires pour les reconstituer.

Mais les suppléments de protéines développent-ils vraiment les muscles ?

Les suppléments protéiques contiennent une combinaison de protéines de haute qualité nutritionnelle, de glucides, d’acides aminés et d’électrolytes, et la plupart se présente sous forme de poudre destinée à être mélangée avec du lait ou de l’eau. Comme mentionné ci-dessus, l’idée commune est que davantage de protéines construisent davantage de muscles. Cependant, selon une étude récente de Science and Sports, un excès de protéines peut favoriser la prise de graisse plutôt que le développement de la masse musculaire !

L’hypothèse des chercheurs de l’étude est que en général les membres d’une salle de sport reçoive des conseils au sujet des suppléments de protéines de la part d’autres membres, ou bien ils trouvent des conseils dans des magazines et sur des blogs, plutôt que de demander conseil auprès d’un professionnel du fitness – un professionnel qui tiendra compte de l’alimentation et des habitudes en matière de santé physique.

Leur théorie est la suivante : dans des conditions contrôlées, les suppléments protéiques peuvent en effet sembler être un moyen efficace de développer les muscles. Mais dans la pratique, l’utilisation des suppléments protéiques n’est pas du tout contrôlée, en termes de fréquence d’utilisation, de dosage, de type de suppléments, etc. Dans la vie réelle, ces facteurs fluctuent considérablement d’un consommateur à l’autre, ce qui affecte leur efficacité.

Essentiellement, les boissons protéinées prises de son propre chef, sans conseil diététique global, ne sont pas reconnues comme bénéfique pour les adeptes des salles de sport.

Il convient de noter que l’étude n’a évalué que deux groupes d’habitués de salles de sport au cours d’une période de huit semaines. Tous les hommes appartenaient au même groupe démographique (âge, composition corporelle, expérience d’entraînement et de condition physique similaires). L’un des groupes a terminé chaque séance d’entraînement avec une boisson protéinée, tandis que l’autre groupe n’a pris aucun supplément. Les deux groupes s’entraînaient trois fois par semaine en suivant des routines identiques supervisées par des coachs.

Au bout de huit semaines, les résultats étaient quelque peu surprenants.

Il y avait une différence perceptible dans la composition corporelle entre les deux groupes. Le premier groupe (qui a pris les suppléments de protéines) a démontré un gain de masse corporelle comme prévu. Cependant, une analyse plus approfondie de leur composition corporelle a révélé que la prise était en réalité dans les tissus graisseux et non dans les muscles. Le deuxième groupe de participants, ceux qui n’ont pas pris de suppléments de protéines, ont perdu de la masse grasse. La prise de masse grasse dans le premier groupe est largement attribuée à la quantité de suppléments consommée, qui était jusqu’à quatre fois supérieure à la dose normalement utilisée dans les études contrôlées. Dans des études précédentes, lorsque le dosage des suppléments de protéines était contrôlé, l’effet opposé se produisait : augmentation de la masse musculaire et diminution de la masse grasse.

En gros : la surconsommation de suppléments de protéines peut ne pas donner les résultats escomptés. Il est préférable de respecter les recommandations posologiques formulées par les professionnels de fitness.

Pour donner accès à tous au contrôle des doses en protéines (mais aussi lipides et glucides), DietSensor a élaboré un programme riche en protéines dont le paramétrage est très facile. Il n’y a qu’une chose à entrer : de combien de gramme de protéine par kilo de masse corporelle vous avez besoin. Un professionnel vous le dira. En l’absence d’un conseil extérieur, DietSensor vous donnera des indications pour le définir. Ensuite DietSensor réalise les calculs savants pour définir l’objectif des apports en macro nutriments à chaque repas, avec les meilleures connaissances scientifiques. Puis c’est facile : vous obtenez une liste de courses, vous dictez vos repas et collations dans l’app (déjà disponible sur Apple, Android au premier semestre 2019) et vous saurez si vous êtes en surdosage de protéine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *