Pour atteindre vos objectifs de perte de poids, développer votre masse musculaire, manger équilibré ou même gérer un diabète insulino-dépendant ou votre cholestérol, téléchargez notre app gratuitement

appstore-sgoogleplay-s

Des astuces pour un repas de Noël sain

Il n’est pas toujours facile de conserver de saines habitudes alimentaires pendant la période des fêtes. C’est en effet, un moment où l’on se retrouve en famille ou entre amis pour déguster des petits aliments pas forcément idéaux pour la santé. Foie gras, crustacés, viande, poisson, bûches, les repas festifs sont souvent gargantuesques. Quelle que soit la période de l’année, les excès ont toujours un impact non négligeable sur la santé.  La vigilance est donc de mise même pendant les fêtes. Qui dit vigilance ne dit pas forcément se priver ! Il est tout à fait possible de faire plaisir à ses papilles et de rester sur la bonne voie. Un peu de modération et de planification et le tour est joué ! Voici quelques pistes :

Surveillez les portions

Il n’est pas nécessaire de doubler les quantités pour profiter du repas de Noël. Il est important d’être à l’écoute de son corps et de manger selon ses besoins. Pour maintenir les bonnes habitudes, il n’est pas nécessaire de refuser tout ce qui vous sera proposé mais il convient de rester sélectif sur les aliments consommés et leur quantité. Fixez-vous des limites et sachez dire non merci quand on vous propose de vous resservir au-delà de ce dont votre corps à besoin. Vos choix de nourriture doivent être en accord avec vos objectifs nutritionnels.

Concentrez-vous sur un objectif de maintien de votre poids pendant toute la durée des fêtes, et dites-vous que ce sont autant d’efforts en moins pour le mois de Janvier.

Privilégiez les protéines de qualité

Il est judicieux d’augmenter l’apport en protéines qui amène rapidement a satiété sans faire grossir, ce qui vous aidera à limiter les glucides et les lipides. Que vous soyez au restaurant ou chez des proches, tentez de consacrer la moitié de votre assiette à des sources de protéines maigres telles que le poisson ou les viandes blanches.

Bien choisir les aliments 

Pour éviter les tentations, si c’est vous qui êtes aux manettes, choisissez-vous même des aliments festifs mais sains. Supprimez tous les aliments qui vous éloigneront de vos objectifs.  Il ne s’agit pas de se priver, mais de se faire plaisir sans se frustrer, ni se gaver.

Les classiques :

– Le foie gras est très controversé quant à ses méthodes de fabrication. Mais d’un point de vue diététique, on peut voter pour ! Certes il ne faut pas en abuser car il contient 50 % de gras, mais c’est du “bon gras” : pour 70 %, des graisses insaturées parmi lesquelles 57 % d’acides gras mono-insaturés, comme ceux de l’huile d’olive. Vous pouvez le consommer chaud ou froid, sur toast ou en entrée. Mais chaque année, les dilemmes culinaires reviennent : comment cuire mon foie gras ? 🙂

– Pour beaucoup Noël et saumon fumé font la paire. Ce poisson de luxe orne nos assiettes durant les fêtes de fin d’année et c’est tant mieux ! A chacun ses envies et à chacun ses recettes. Cru ou cuit, le saumon fumé donne de l’envergure à vos entrées et apéritifs. N’hésitez pas à l’associer à vos feuilletés, cupcakes et gratins ou à le déguster tout simplement sous forme de tartare ou en verrine.

– Sophistiqués, les coquillages comme les huîtres ou les crustacés comme le crabe apportent de la finesse à vos menus. En plat ou en entrée, ces trésors de la mer sauront régaler vos papilles et celles de vos proches. Les huîtres sont peu caloriques, riches en oligo-éléments, en vitamines, et excellentes pour la santé.

– Que serait Noël sans la traditionnelle dinde aux marrons ? La dinde au marron ne pose pas de problème. La dinde est une des viandes les plus maigres, grâce à sa faible teneur en lipides et en calories. Pour certains, une recette de dinde de Noël réussie se résume à une farce savoureuse. Pour d’autres, la cuisson au four doit être consciencieusement chronométrée : sinon, pas de dinde digne de ce nom… Si vous faites attention à la santé de votre cœur et craignez les maladies cardiovasculaires, vous pouvez sans crainte introduire la dinde dans votre régime alimentaire.

Prévoyez aussi des coupe-faim naturels tels que des amandes, des fruits ou des légumes crus.

Enfin, profitez, les fêtes sont un moment privilégié et social. Mangez lentement, il faut 15 minutes avant de pouvoir ressentir la sensation de satiété.

Passez d’excellentes fêtes.…? ? ? ?