Pour atteindre vos objectifs de perte de poids, développer votre masse musculaire, manger équilibré ou même gérer un diabète insulino-dépendant ou votre cholestérol, téléchargez notre app gratuitement

appstore-sgoogleplay-s

Diabète de type 2 : un régime strict permet de se passer de traitement

Un régime sévère avec une perte de poids d’au moins 10 kg peut permettre de normaliser la glycémie des malades.

La rémission du diabète de type 2 est devenue un objectif crédible. Qui plus est, sans médicaments mais en perdant du poids. Une perspective encourageante pour quelques centaines de milliers de personnes en France et des millions dans le monde, même si cela est plus facile à dire qu’à faire.

« C’est une très belle étude, commente le Dr Boris Hansel, diabétologue-nutritionniste à l’hôpital Bichat (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), les résultats apparaissent spectaculaires, même si on savait bien qu’une perte de poids importante pouvait entraîner une rémission du diabète.»

Voilà en effet une dizaine d’années que la chirurgie bariatrique (de l’obésité) a démontré qu’il était possible de normaliser la glycémie (taux de sucre dans le sang) de grands obèses diabétiques, en leur faisant perdre plusieurs dizaines de kilos.

En début d’année, Le Figaro évoquait les travaux d’une équipe de l’Institut de recherches cliniques de l’université de Montréal qui, grâce à un traitement intensif à base d’insuline, d’antidiabétiques oraux et de régime, parvenait parfois à normaliser un diabète de type 2 débutant. Les diabétologues préférant parler de rémission plutôt que de guérison, en raison du manque de recul. Pas plus de quelques mois.

Régime sévère

Cette fois, des chercheurs ont voulu voir si le même bénéfice glycémique pouvait être obtenu avec un régime sévère. Les résultats de l’étude menée sous la direction du Pr Roy Taylor, de l’université de Newcastle, et du Pr Michael Lean de l’université de Glasgow, ont été publiés le 5 décembre dans la revue The Lancet.

Des médecins généralistes répartis dans 49 centres de soins primaires au Royaume-Uni ont enrôlé 306 volontaires diabétiques et en obésité sévère (35 d’indice de masse corporel en moyenne, soit plus de 101 kg pour une personne de 1,70 m) et placé la moitié d’entre eux sous un régime très restrictif. Soit pas plus de 850 calories par jour sous forme de substituts de repas, pendant 3 à 5 mois, suivi d’une réintroduction progressive des aliments. L’autre moitié des volontaires servait de groupe contrôle, bénéficiant des conseils de diététique et d’hygiène habituels. Tous ont ensuite été accompagnés pendant une année.

En moyenne, les personnes du groupe régime intensif ont perdu 10 kg et près d’un quart a perdu au moins 15 kg. Surtout, une rémission du diabète a été observée pour près de la moitié (68 sur 149) d’entre eux, contre six seulement (4 %) dans le groupe contrôle. Il est vrai que la perte moyenne de poids n’était que de 1 kg chez ces derniers. Au total, on notait une rémission chez environ 9 patients sur 10 ayant perdu 15 kg ou plus et chez les trois quarts de ceux qui avaient perdu au moins 10 kg.

Les chercheurs ont aussi observé une amélioration du niveau des triglycérides dans le groupe test ; le niveau de tension artérielle n’augmente (alors que les patients ne prenaient plus d’antihypertenseurs). La qualité de vie a aussi été évaluée : elle avait gagné 7,2 points dans le groupe test, et en avait perdu 2,9 dans le groupe contrôle (d’après l’échelle EuroQol). Les effets secondaires observés étaient des vertiges, de la constipation et des maux de tête.

17 % d’abandons

«Cette étude confirme bien que la perte de poids permet d’améliorer le diabète de type 2 et même d’obtenir sa rémission dans certains cas», souligne le Pr Bruno Vergès, chef du service d’endocrinologie du CHU de Dijon et président de la Société francophone du diabète. «Cela montre que c’est possible, avec un suivi régulier, et surtout qu’il est possible de stabiliser la perte de poids après la phase intensive, ce qui n’avait jamais été démontré dans une étude jusqu’à maintenant», ajoute-t-il.

« Cela montre que c’est possible et surtout qu’il est possible de stabiliser la perte de poids après la phase intensive, ce qui n’avait jamais été démontré dans une étude jusqu’à maintenant » 
Le Pr Bruno Vergès, chef du service d’endocrinologie du CHU de Dijon et président de la Société francophone du diabète

Mais attention de ne pas s’emballer. «Ce n’est pas si facile que cela de suivre un régime très basses calories, remarque le Pr Vergès. D’ailleurs, dans cette étude où les volontaires étaient pourtant très motivés au départ, 17 % ont abandonné le régime en cours de route.» Un point crucial soulevé aussi par le Dr Hansel, qui rappelle que le rôle du médecin est déterminant dans le repérage initial des patients: «Attention à ne pas générer de la culpabilité chez les gens qui ne parviendraient pas à s’y astreindre, il faut rappeler que l’obésité est une maladie et qu’il est normal d’avoir des difficultés à suivre un tel régime.»

Source : sante.lefigaro.fr

DietSensor pour définir les portions avec précisionsDietSensor est une application innovante qui vous aide à définir les portions d’aliments avec précision. Grâce à son ingéniosité, il n’a jamais été aussi facile de cultiver de bonnes habitudes alimentaires. Pour avoir de meilleurs résultats, il vous faut commencer par identifier vos facteurs de risques et vous fixer les bons objectifs. L’application DietSensor vous aide à gérer les macronutriments et à déterminer les bonnes quantités d’aliments à chaque repas. Le coach nutritionnel de DietSensor vous passe en revue vos habitudes alimentaires et vous dit exactement quelle quantité d’aliments il vous faut consommer pour atteindre vos objectifs.

« J’ai essayé plusieurs types de régimes alimentaires avec très peu de résultats. Certains d’entre ces derniers étaient trop restrictifs et j’avais à faire face à des carences. Mais, depuis que j’utilise l’application, j’arrive à maintenir de bonnes habitudes alimentaires. Le plus surprenant, c’est le fait de perdre du poids sans me priver. Je mange plus et je mincis ! Oui, c’est bien possible avec DietSensor. L’application me permet de manger des repas équilibrés soit avec les bonnes quantités d’aliments » – Nathalie de France

Avec une telle approche, finis les régimes difficiles à mettre en œuvre, dans lesquels vous devez respecter des menus préétablis. Vous avez la possibilité de simuler un repas équilibré avec vos aliments préférés ou bien ceux que vous avez sous la main. Tout est question d’équilibre et de taille des portions. Respectez ses objectifs tout en se faisant plaisir, ça change tout. Il suffit de s’abonner au package « Premium» qui vous donne accès à toutes les autres fonctions innovantes de l’application. À ne pas oublier, une période d’essai de 7 jours sans aucun engagement ni paiement est comprise dans votre abonnement annuel. Lancez-vous dès maintenant !


DietSensor est un outil très pratique pour la gestion des maladies chroniques, la perte de poids et pour se sentir bien dans sa peau et en bonne santé. Il s’agit d’une application qu’on installe facilement sur son Smartphone ou tablette. Elle implique un coaching nutritionnel personnalisé pour aider les utilisateurs à adopter et maintenir de bonnes habitudes alimentaires. Avec DietSensor, vous pouvez établir avec la plus grande facilité le plan nutritionnel qui convient à vos besoins.

L’application se connecte à un scanner SCiO et une balance intelligente via la connexion Bluetooth. Ces équipements sont optionnels. La balance intelligente se charge de peser vos aliments avec une précision chirurgicale. Les informations qu’elle recueille sont ensuite transmises à l’application. Quant au scanner SCiO, il s’agit d’un appareil futuriste qui analyse les molécules de vos aliments afin de déterminer la teneur en acides gras, protéines et lipides.

DietSensor vous offre trois plans : Basique (gratuit), Premium et Ultimate. Visitez notre site web pour plus d’infos.

DietSensor, votre allié pour une bonne santé